Suggestions cinéma: à voir en ce début mai

PARTIE 1

En ce début mai, le temps devient tranquillement plus clément, mais les soirées sont encore fraîches et propices à profiter des chaleureuses salles de cinéma, popcorn géant à la main. Voici quelques suggestions de films, que vous soyez amateurs de drames ou de comédies!

High Life

Genre: Science-fiction, drame 

 

Synopsis: 

Un groupe de criminels condamnés à mort accepte de commuer leur peine et de devenir les cobayes d'une mission spatiale en dehors du système solaire. Une mission hors normes. 

On le recommande pour:

C’est probablement le film le plus humain et réaliste qu’on ait vu se dérouler dans l’espace. Puis, il y a ce côté immersif qui nous place dans une relation d’intimité avec les personnages, brillamment joués par Robert Pattinson, Juliette Binoche, Mia Goth et André Benjamin, pour ne nommer que ceux-là. On se laisse porter par le scénario et on est témoin de leur destin. 

 

High Life est réalisé par la Française Claire Denis, maintes fois récompensée, qui y donne une teinte hors d’Hollywood. Le film est rempli de contrastes saisissants entre la vie, l’humanité et l’infini désert qu’est l’univers. Des images ultra poétiques viennent s’entrecroiser de scènes parfois très dures. Nous avons un portrait de la psychologie humaine, exposée dans ses différentes facettes et ses tabous, ce qui est frappant placé dans le contexte d’un tel environnement. L’homme est clairement composé de besoins primaires et de désirs: besoin de donner la vie, besoin d’érotisme, besoin de violence, besoin de la terre, besoin d’espoir... Bref, c’est du bonbon pour quiconque aime les éléments psychanalytiques au cinéma. C’est certainement le genre de projet qu’on adore ou qu’on déteste, nous sommes dans le premier camp. C’est un film profond qui nous est resté dans la tête!

Sortie cinéma au Québec : Montréal, le 19 avril 2019.

Québec et Sherbrooke, le 26 avril 2019.

Distribué au Québec par : Entract Films

Origine : Royaume-Uni, France, Allemagne, Pologne, États-Unis

Durée :  113 minutes

1/4

Tanguy 2, le retour

Genre: Comédie

 

Synopsis:

16 ans plus tard, Tanguy, qui a maintenant 44 ans, revient chez ses parents avec sa fille Zhu sous le bras, car Meï Lin l'a quitté. Catastrophés de voir leur « tout-petit » dans cet état, Paul et Edith font tout pour lui redonner goût à la vie, sans réaliser que ce faisant, ils tressent la corde pour se pendre. Car Tanguy recommence à se sentir bien chez ses parents...

 

On le recommande pour:

Tanguy, sorti en 2002, est un incontournable succès de la comédie française, que nous avons réécouté maintes et maintes fois au cours des années. Nous pourrions même le qualifier de film culte, alors que le prénom est devenu un adjectif sociétal pour désigner un enfant qui « colle » à la maison en vieillissant. Jamais nous n’avons pu oublier cet homme de 28 ans qui ne voulait pas quitter le nid familial, au grand désespoir de ses parents qui ont VRAIMENT tout essayé pour lui rendre la vie moins confortable. 16 ans plus tard, dans une nouvelle phase, Tanguy est de retour à la maison et nous nous rendons vite compte que plus ça change, plus c’est pareil! Et surtout, qu'il est encore tout aussi jouissif de voir les stratagèmes utilisés par ses parents pour lui rendre la vie dur!

Sortie cinéma au Québec : 19 avril 2019

Distribué au Québec par : Les Films Opale

Origine : France

Durée : 93 minutes

1/3

Stockholm

Genre: Comédie, Drame

 

Synopsis:

Stockholm is based on the absurd but true story of a 1973 bank heist and hostage crisis documented in the 1974 New Yorker article “The Bank Drama” by Daniel Lang. The film follows Lars Nystrom, (Ethan Hawke) who dons a disguise to raid a central Stockholm bank. He then takes hostages in order to spring his pal Gunnar (Mark Strong) from prison. One of the hostages includes Bianca (Noomi Rapace), a wife and mother of two. Negotiations with detectives hits a wall when (at the request of the Prime Minister) the police refuse to let Lars leave in a getaway car with the hostages. As hours turn into days, Lars alternates between threatening the hostages and making them feel comfortable and secure. The hostages develop an uneasy relationship with their captor, which is particularly complex for Bianca, who develops a strong bond with Lars as she witnesses his caring nature. This connection gave rise to the psychological phenomenon known as “Stockholm Syndrome.”

On le recommande pour: 

Tout simplement, parce que le film est basé sur l’histoire « absurde mais vraie » qui a donné le nom au fameux syndrome de Stockholm! 

Sortie cinéma au Québec : 12 avril 2019

Distribué au Québec par : Les Films Séville

Origine : Canada et États-Unis

Durée :  92 minutes

1/3

PUBLIÉ LE 9 MAI 2019

#magazinesaison

  • Grey Instagram Icon
  • Grey Facebook Icon

© 2018 - 2020 SAISON par AMÉLIE LAPOINTE . Tous droits réservés .