DÉCANTE | LES BIÈRES

Découvertes et coups de coeur brassicoles d’octobre

Un Mondial de la bière automnal réussi

Chaque année, et ce depuis 27 ans, le Mondial de la bière s’illustre parmi les événements phares du paysage événementiel montréalais. Ayant dû mettre en pause l’activité, le temps d’une pandémie, les organisateurs ont su se réinventer pour offrir (dès qu’il fut possible), un festival automnal, dans une toute nouvelle formule donc, suivant les indications en vigueur. Ainsi est né le Mondial de la bière | Les terrasses d’automne. L’événement, qui a eu lieu du 7 au 10 octobre 2021, en extérieur, dans la Cour Rio Tinto de la Gare Windsor de Montréal, fut un réel succès! D’abord, quel plaisir de retrouver l’ambiance d’un festival brassicole et malgré les contraintes, quelle réussite d’avoir été capable de mettre en place un tel événement en ne sacrifiant pas tout le plaisir!

 

Durant quatre jours, le festival a su offrir une ambiance conviviale, des échanges avec des brasseurs venus à la rencontre de ses adeptes et des bières pour tous les goûts! Il faut savoir que l’organisation sélectionne rigoureusement les soumissions de chaque brasserie participante - 40 étaient présentes cette année -, pour s’assurer d’offrir aux festivaliers la plus grande variété possible de bières à déguster sur place. Par exemple, cette édition, si le comité de sélection n’était pas intervenu, nous aurions été devant un menu très fortement axé sur les NEIPA!

 

Pour nous, le Mondial de la bière est toujours l'occasion de découvrir de nouvelles brasseries ainsi que des produits spéciaux ou incontournables, d’affiner notre palais quant à certains types de bières plus nichées, en plus de détecter ou confirmer les tendances de l’industrie dans notre marché québécois. Quoiqu’il eût été impossible de goûter chacune des bières au menu (une carte bien étoffée de 150 bières!) nous avons rassemblé quelques découvertes et coups de coeur à partager.

 

Shawbridge Microbrasserie (Prévost)

Parmi nos découvertes, Shawbridge Microbrasserie et Charcuteries, située à Prévost dans les Laurentides et fondée en 2018. Notre rencontre avec Alain Boudreau, assistant brasseur, nous a permis une charmante introduction à ces bières artisanales brassées pour les bons vivants! Vues comme des valeurs sûres, voici les 3 bières qu’ils présentaient au Mondial de la bière: la Rivière du Nord, une Pale Ale anglaise aux notes maltées, rehaussée d’effluves boisés, dans une robe caramélisée, gagnante de la médaille d’or dans la catégorie English Style Pale Ale aux derniers Canadian Brewing Awards; la 117 IPA, une bière de soif aux notes d’agrumes et à la belle amertume, typique des IPA américaines en vogue, bien aromatique, et dont les saveurs évoluent à chaque gorgée, gracieuseté des huiles essentielles libérées par les 5 houblons qui entrent dans sa composition; puis, la Blanche au jasmin, idéale pour les amateurs de bières aromatisées qui y trouveront une concoction rafraîchissante, à la fois florale et citronnée, obtenue par une infusion à froid de thé au jasmin chinois. Shawbridge offre présentement 8 bières en format canettes, distribuées en épiceries.

 

Overhop Canada (Saint-Jean-sur-Richelieu)

Tatiana Fulton et Patricia Rios, un duo de femmes entrepreneuses et brasseuses, gravitant, disons-le, dans un milieu majoritairement masculin, ayant choisi le Québec pour établir leur deuxième brasserie, après le Brésil. Déjà c’est notable, mais elles offrent des bières renversantes, qui émoustillent pleinement les papilles!

 

Notons la Guava Jelly - une variante de leur incontournable Mango Jelly, adaptée au climat chaud du Brésil et misant sur les ingrédients locaux - une Catharina Sour de 4 % à la goyave, joliment colorée et intensément fruitée! Sa texture est douce, soyeuse (mais sans lactose) et son palais offre une dégustation des plus joyeuses! Du pur plaisir, vraiment! (Comme une Berliner Weisse, mais avec des fruits frais). Mentionnons également la Hazy, une NEIPA qui s’élève à 6,5% et dont l’IBU est de 50. « Nous sommes tombés en amour avec les IPA du Nord-Est dès la première gorgée et tout de suite, nous avons su qu'il fallait qu'on brasse notre version de cette bière. Par contre, nous voulions quelques choses d'aussi tropical que le Brésil. Donc, nous avons mélangé plusieurs houblons pour arriver à cela. », d’exprimer Tatiana et Patricia. Résultat, des notes de fruit de la passion, d'ananas, de carambole, de cantaloup et d’orange, sur une pointe amère de pamplemousse et une texture soyeuse de mangue juteuse.

 

Benelux Brasserie Artisanale (Montréal)

L’une de nos dégustations coups de coeur: la Lapsus de Benelux, une brune des Flandres (type belge), assemblée avec de la sure à la framboise et des baies d’amélanches, à 6,6 % d’alc./vol. De couleur brune, elle présente de chaleureux reflets rougeâtres, puis, en bouche, c’est le charme total! Un aspect fruité et légèrement acidulé gouleyant, une dimension qui réveille les papilles et un côté boisé qui enrobe le palais. Pour être précis, cette Oud Bruin de différents millésimes est affinée en fût de pinot noir californien, qui lui apporte du corps, sans forcément l’alourdir. Elle reste fraîche, tout en étant complexe. En définitive, c’est sexy, élégant, avec une pointe de folie contagieuse! Attention, cette création limitée des plus prisées s’envole rapidement!

 

Du côté des bières internationales - bien que l’importation fut pratiquement impossible en cette année de pandémie et que le festival a surtout misé sur les brasseries d’ici -, les norvégiennes se sont illustrées, comme les années précédentes d’ailleurs! La réaction fut unanime chez les dégustateurs, côté appréciation. Elles étaient même sold out le dernier jour où nous y sommes retournés.

 

Nøgne Ø (Norvège)

Si vous en avez la chance, mettez la main sur ces bières ô combien invitantes de la leader des brasseries artisanales de la Norvège - ou attendez patiemment au prochain Mondial de la bière pour voir de quoi leur sélection sera composée - : la Safe Haven (8 %), une Saison bien fruitée et désaltérante aux cerises norvégiennes, vieillie en barils de vin rouge français (l’ajout des cerises se fait en seconde fermentation, pendant 14 mois); la Driftwood II (9 %), une Oud Bruin Reserve complexe, mais toujours fraîche, vieillie pendant deux ans en cuves d’acier inoxydable, puis pendant trois ans dans des tonneaux de vin de Porto (qui, en toute honnêteté, risque d’être difficile à retrouver); ou, dans un tout autre registre, la Asian Pale Ale (4,5 %), une Ale à la citronnelle, bien sèche, croquante et extra rafraîchissante (une régulière de la maison).

 

Kinn Bryggeri (Norvège)

Du côté de Kinn Bryggeri, plus au nord, notons leur Summer Ale à la framboise, la Rosa Kinn (4,5 %), une sure brassée avec des framboises locales, présentant une légère acidité lactique et très agréable à boire. Cependant, notre plus grand coup de coeur fut la Bydgeoriginal (6 %, IBU 80), leur Extra Bitter IPA, une belle bière dorée légèrement trouble, savamment balancée qui présente des saveurs céréalières, herbacées, florales et épicées (Malts: Pilsner et Carfa Special. Houblon: Northern Brewer et Tettnanger). Pour exactement reprendre leur terme, elle est faite pour les « earthy connoisseur ». La bonne nouvelle est qu’il s’agit d’une régulière de la microbrasserie et qu’il est ainsi plus commun de la retrouver en importation.

 

D’ailleurs, le Mondial de la bière possède un formulaire de commande pour procéder à l’achat des bières importées présentées lors du Festival: ICI

 

Rappelons que le Mondial de la bière a été fondé à Montréal en 1994 par un trio d’amateurs de bières, dont Jeannine Marois, présidente de l’événement depuis 2002. Au fil des ans, cet événement de dégustation unique est devenu le plus important festival de bières internationales en Amérique du Nord et sa réputation dépasse maintenant les frontières du pays. Acteur majeur du développement de l’industrie brassicole au Québec, le Mondial de la bière est un témoin privilégié de l’évolution du goût des consommateurs pour la bière.

 

Si tout se passe bien côté santé publique, le Mondial de la bière confirme être de retour au printemps, dans sa formule habituelle, du 19 au 22 mai 2022, à la Gare Windsor et à la Cour Rio Tinto. Et puis, selon notre échange avec Jeannine Marois, cofondatrice et présidente, il se pourrait bien que le Mondial reconduise l’expérience automnale créée cette année, permettant dorénavant de présenter deux événements annuels, pour le grand plaisir des amateurs de bières!

 

PUBLIÉ LE 20 OCTOBRE 2021

#magazinesaison

  • Grey Instagram Icon
  • Grey Facebook Icon

© 2018 - 2021 SAISON par AMÉLIE LAPOINTE . Tous droits réservés .