Rentrée culturelle hiver 2019

Notre sélection à ne pas manquer // Théâtre - Danse - Opéra

La saison culturelle d’hiver 2019 promet! Nous connaissons déjà la programmation des différents lieux de diffusion et avons commencé à dresser notre liste des représentations à ne pas manquer! Le calendrier sera fort chargé et on aime ça! Parmi ce qui s’offre à nous, et pour vous guider dans vos choix, voici notre sélection de six spectacles, pour la fin du mois de janvier et le début de février.

Noir

Au Théâtre de Quat’sous

DU 22 JANVIER AU 9 FÉVRIER

 

Les amateurs de polar et de cinéma noir seront interpellés par cette pièce du metteur en scène Jérémie Niel, coécrite avec Evelyne de la Chenelière, Christian Bégin et Justin Laramée. Appuyé par la conception sonore de Sylvain Bellemare – gagnant de l’Oscar du meilleur montage sonore, pour Arrival de Denis Villeneuve, en 2018 – on emmène le spectateur à vivre une expérience sensorielle, à l’intersection improbable du burlesque et de la mélancolie.

 

« Quelque part au Québec, 1926. Au fond d’une forêt, trois êtres humains sont perdus, captifs : ils sont manifestement encombrés par un cadavre. Le spectateur, témoin important de l’histoire qui se trame devant ses yeux, assistera à cette intrigue mystérieuse, déroutante. »

 

Noir, une comédie fataliste métaphysique faisant place à la noirceur du silence.

  

THÉÂTRE

1 h 15

 

Informations et billetterie

ColoniséEs

Au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui 

DU 22 JANVIER AU 16 FÉVRIER

 

Dans une mise en scène de René Richard Cyr, et comptant sur des interprètes tels que Macha Limonchik et Benoit McGinnis, la pièce d’Annick Lefebvre fait renaître le duo Pauline Julien et Gérald Godin, pour nous raconter le Québec des cinquante dernières années.

 

« Pauline Julien, Gérald Godin, une révolution (tranquille), un mois d’octobre (historique) et des promesses (avortées). ColoniséEs, c’est l’histoire qui se parle à elle-même, l’incarnation de nos préoccupations d’hier, d’aujourd’hui et de demain. C’est aussi la parole d’un Québec actuel, inquiet, hésitant mais résilient. »

 

Le CTD’A dit d’Annick Lefebvre que son style est inimitable et sans concessions, que son théâtre relève le défi d’être aussi intime que collectif, dénonciateur que rédempteur. Sur les mots de René Richard Cyr « C’est à un spectacle d’hiver que nous vous convions parce que, comme l’écrit Annick, c’est la seule saison qui nous donne à voir que nous marchons dans les traces de géant-e-s et de colonisé-e-s, et c’est cette reconnaissance que ce spectacle célèbre. »

  

THÉÂTRE

1 h 45

 

Informations et billetterie

The Great Tamer 

À l’Usine C

DU 24 AU 27 JANVIER

 

Dimitris Papaioannou, célèbre chorégraphe grec, réputé pour la force esthétique ses œuvres, est de passage à Montréal, 4 soirs seulement, pour présenter sa dernière création The Great Tamer. Et, cela constitue le seul arrêt canadien de sa tournée. Acclamé mondialement, cette performance, entre danse et théâtre, jugée époustouflante et terriblement onirique, présente dix interprètes évoquant des images tirées de l’histoire de l’art, de Rembrandt à Kubrick. 

 

« La scène en pente est recouverte de plaques anthracites amovibles évoquant des strates de cimetières ou des couches géologiques : des trappes se soulèvent à la dérobée, le sol se retourne et ondoie, les corps des interprètes disparaissent dans les entrailles de la terre. Dans cette création onirique et foisonnante qui évoque les mythes anciens et modernes, Dimitris Papaioannou met en scène l’étreinte perpétuelle de la vie et du trépas en alliant danse, théâtre et installation plastique. Le chaos du monde n’aura jamais été aussi poétique. »

 

À la simple vue des images, vous comprendrez que The Great Tamer s’annonce visuellement incroyable! 

DANSE - THÉÂTRE

1 h 40

 

Informations et billetterie

Champion

À l’Opéra de Montréal

LES 26, 29, 31 JANVIER ET 2 FÉVRIER

 

L’Opéra de Montréal change un peu de registre pour sa prochaine série de spectacles et accueille Champion, une œuvre unique en son genre, composée par le grand jazzman afro-américain Terence Blanchard – lauréat de cinq Grammy Awards et l’un des plus influents musiciens jazz et compositeur de musique de film de sa génération –, sur un livret de Michael Cristofer, lauréat d’un Prix Pulitzer. Aux croisements de l’opéra, du jazz et du gospel, Champion présente une histoire vraie, qui s’est déroulée en 1962, mais qui est toujours d’actualité.

 

Alors que les boxeurs Emile Griffith et Benny Paret s’affrontent dans le ring, « Paret nargue son adversaire par des allusions malveillantes à son orientation sexuelle. Piqué au vif, Griffith le roue de coups, provoquant un coma dont il mourra dix jours plus tard. Emile Griffith ne sera plus jamais le même après ce combat… » Il souffrira de démence et sera hanté par son passé.

 

Pour cet événement, la distribution rassemblera le Montreal Jubilation Gospel Choir, le Chœur de l’Opéra de Montréal, ainsi que l’Orchestre symphonique de Montréal. George Manahan dirigera l’OSM en plus des musiciens jazz qui se joindront à l’orchestre. James Robinson, directeur artistique d’Opera Theatre of St. Louis, en est le metteur en scène.

OPÉRA

2 h 25

 

Informations et billetterie

Fanny et Alexandre

Au Théâtre Denise-Pelletier

DU 30 JANVIER AU 23 FÉVRIER

 

Sophie Cadieux et Félix- Antoine Boutin seront à l’affiche du Théâtre Denise-Pelletier avec Fanny et Alexandre, en cosignant l’adaptation et la mise en scène de cet oeuvre majeure du réalisateur et metteur en scène suédois Ingmar Bergman. Cet ode à la vie et au pouvoir de l’art, plonge le spectateur dans une vision onirique et fantasmagorique de l’enfance. Les moments que Bergman a d’abord immortalisés au cinéma, puis dans un roman, sont les siens, alors qu’il observait, fasciné, le monde des adultes. Et ce sont ces mêmes moments qui contribueront à forger son âme d’artiste.

 

« Émilie et Oscar Ekdahl, dirigent un théâtre, sur scène comme en coulisses ! Alors que réalité  et fiction se côtoient au quotidien, le bonheur est palpable dans cette famille d’artistes et d’anticonformistes, jusqu’à la mort du père. Témoin privilégié des joies, des drames de la famille et de la reconquête de la liberté, Alexandre, le fils de 10 ans, accompagné de sa petite sœur Fanny, scrute l’âme humaine pour mieux s’émanciper et comprendre le pouvoir de l’art dans sa vie. »

 

Sophie Cadieux dit qu’ils ont consacré un an à adapter le texte du livre pour la scène. « Le spectacle met l’emphase sur comment Alexandre voit le monde et le transforme pour construire sa propre vie. » dit-elle. Ils présentent ainsi, sur la scène du TDP, une troupe de neuf interprètes, pour raconter les chapitres de cette fresque oscillant entre le réel et la fiction.

THÉÂTRE

1 h 45

 

Informations et billetterie

Not Quite Midnight 

À l'Agora de la danse

LE 9 FÉVRIER 2019 (incluant une supplémentaire la même journée)

 

L’équipe de création Cas Public puise à la fois dans les contes de Perrault et des frères Grimm, dans les opéras de Rossini et de Prokofiev – retravaillés par le compositeur Martin Tétreault –, pour offrir une relecture de l’emblématique conte Cendrillon. Not Quite Midnight traite de courage et de transformation, face à l’exclusion que Cendrillon finit par surmonter. Six danseurs rendent ainsi hommage aux qualités de cœur et d’esprit permettant de surmonter les épreuves, de se surpasser et de s’accomplir.

 

Avec cette nouvelle création, la compagnie désire proposer une autre manière de se laisser saisir, de se laisser conter la force poétique et lyrique de ce chef-d’œuvre de notre imaginaire collectif. 

DANSE

50 minutes

 

Informations et billetterie

PUBLIÉ LE 23 JANVIER 2019

#magazinesaison

  • Grey Instagram Icon
  • Grey Facebook Icon

© 2018 - 2020 SAISON par AMÉLIE LAPOINTE . Tous droits réservés .