2 pièces à ne pas manquer au Théâtre du Nouveau Monde en mars

Le Mystère Carmen + Britannicus

Le Mystère Carmen

Jusqu’au 16 mars 2019

Carmen, célèbre Opéra connu de tous, du moins, de par son nom. Depuis le lancement de la saison 2018-2019, nous attendons avec impatience sa présentation par l’Opéra de Montréal en mai prochain et cette pièce au Théâtre du Nouveau Monde tombait à point, comme un complément harmonieux! Le Mystère Carmen, une exploration vers ce qui a mené au chef-d’oeuvre son auteur Georges Bizet. 

 

Dans cette pièce offerte sous forme de spectacle musical, à la fois composée de grands airs de Bizet, supportant les propos de notre conteur Eric-Emmanuel Schmitt et de mélodies au piano, nous assistons à l’histoire tragique et émouvante de Carmen et en apprenons d’avantage sur le mystère qui plane autour de sa création.

 

Dans une mise en scène de Lorraine Pintal, cette création d'Eric-Emmanuel Schmitt lui-même, qui n’en est pas à sa première visite au TNM, se veut une plongée dans la vie du virtuose compositeur qui, sans avoir connu ni gloire ni fortune, s’éteignit à l’âge de 36 ans. Il était pourtant bien promis à une carrière prolifique après avoir écrit sa première symphonie à seulement 17 ans. Pourtant, il dû composer avec la mode de son époque, limitant ses ambitions et laissant son originalité de côté, pour travailler à des compositions sur demande pour les opéras comiques. Un jour, lassé du diktat, il créa l’Opéra Carmen, autour de la nouvelle de Prosper Mérimée, sur cette femme libre et sensuelle au destin tragique. Il venait de présenter au monde un nouveau mythe féminin qui dérangea. Pourtant reconnue aujourd’hui comme un chef-d’oeuvre de l’Opéra, Carmen reçut un accueil désastreux lors de sa création à l’Opéra Comique de Paris. Cet échec fut fatal à Bizet. Le 3 juin 1875, il mourra d’un infarctus, la nuit de sa 33e représentation et laissa sa vie à l’état d’ébauche.

 

Dominée par un piano noir, la scène ressemble d’avantage à un cabaret chic qu’à un décor de théâtre. Notre narrateur s’y promène, interagissant avec les personnages-chanteurs qui y prennent vie, allant parfois jusqu’à incarner Bizet, en proie à ses démons.

 

C’est la soprano Marie-José Lord et le ténor Jean-Michel Richer, que l’on peut habituellement voir à l’Opéra de Montréal, qui ont été choisis pour accompagner le dramaturge dans cette aventure théâtrale, soutenus par le pianiste Dominic Boulianne.

 

Le Mystère Carmen, un poème musical à la fois nostalgique et passionnel.

Le Mystère Carmen en tournée au Québec 

Le Mystère Carmen sera ensuite en tournée dans 13 villes du Québec, en avril et mai. Voici toutes les dates:

 

19 avril - SAINT-HYACINTHE, Centre des Arts J.-Lassonde 

20 avril - SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU, Th. des Deux Rives 

22 avril - LAVAL, Salle André-Mathieu
27 avril - LONGUEUIL, Théâtre de la Ville
1er mai - TROIS-RIVIÈRES, Salle J.-Antonio-Thompson
2 mai - VICTORIAVILLE, Le Carré 150 – Espace culturel
4 mai - SAINT-JÉRÔME, Théâtre Gilles-Vigneault 

5 et 6 mai - QUÉBEC, Salle Albert-Rousseau
7 mai- L’ASSOMPTION, Théâtre Hector-Charland 

8 mai - SAGUENAY, Théâtre Banque Nationale
10 mai - SAINTE-GENEVIÈVE, Salle Pauline-Julien 

11 mai - SAINTE-AGATHE, Théâtre Le Patriote
15 mai - GATINEAU, Salle Odyssée

Pour tout savoir sur Le Mystère Carmen : ICI

Britannicus

Du 26 mars au 20 avril 2019

Le TNM renouvelle avec Racine, grand dramaturge tragique français, en présentant Britannicus, un chef-d’oeuvre de la période classique. Produit par le TNM, cette représentation est créée en collaboration avec la compagnie Les songes turbulents. 

 

Mise en scène par Florent Siaud, qui fait son entrée au TNM, la pièce a aussi bénéficié de son travail sur le texte de 1669, permettant de le rendre plus limpide pour le public actuel. Celle qui est probablement la plus jouée de Racine après Andromaque (créée deux ans plus tôt), se déroule en l’an 55, alors que Néron gouverne l’Empire romain sous la tutelle de sa mère, Agrippine, qui fait tout pour écarter l’héritier légitime du trône, Britannicus. Britannicus est, en fait, le fils de l’empereur Claude, son premier mari. Néron ira même jusqu’à enlever la fiancée de Britannicus, son frère adoptif, pour empêcher un mariage qui risquerait de le destituer. 

 

Explorant les fondements des relations humaines et familiales, cette intrigue à la fois politique et passionnelle s’inspire directement des conflits historiques liés à la succession de l’empereur Claude, qui a régné de 41 à 54, bien connus des contemporains de Racine. Manigances, triangle amoureux et assassinat ne sont que quelques thèmes nourrissants le drame dans Britannicus.

Elle compte sur les talentueux comédiens que sont Marc Béland, Sylvie Drapeau (Agrippine), Francis Ducharme (Néron), Maxim Gaudette, Marie-France Lambert, Éric Robidoux (Britannicus) et Evelyne Rompré, qui évoluent dans un environnement aux lignes épurées et contemporaines.

 

Britannicus, une tragédie déchirante où la fureur de vaincre n’a d’égale que la passion amoureuse.

Pour plus d’informations sur Britannicus : ICI

Dans une langue magnifique, rythmée par la musicalité des alexandrins et l’équilibre des répliques, Britannicus raconte une histoire vieille comme le monde, et toujours d’actualité : celle de la fascination du pouvoir et des moyens mis en œuvre pour parvenir à ses fins.

84, Rue Sainte-Catherine Ouest, Montréal

 

Informations et billetterie: www.tnm.qc.ca

#magazinesaison

© 2019 SAISON par AMÉLIE LAPOINTE . Tous droits réservés .