Notre sélection culturelle de janvier - Partie 2

Le théâtre montréalais en 6 pièces

THÉÂTRE

Made in beautiful (La belle province)

Au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui - Salle Jean-Claude-Germain

Du 14 janvier au 1er février 2020  + 4 supplémentaires jusqu'au 5 février

.

.

.

Échelonné sur 25 ans, Made in Beautiful (La belle province) nous permet d’assister à la fête d’Halloween familiale de Linda. Comme dans tout bon party de famille, chaque année, les rivalités et l’actualité viennent immanquablement enflammer les échanges. Avec eux, nous nous rappellerons des grands événements de notre belle province et de la transformation des coutumes et des mentalités. 

 

L’auteur Olivier Arteau, qui amorce une résidence à la salle Jean-Claude-Germain du CTD’A, utilise le théâtre comme un parquet d’église, pour exposer les grands traits de la société, avec ses tabous, ses batailles et l’évolution des idéologies. Ici, c’est avec 11 personnages et l’autodérision comme seule arme, qu’il nous révèle les travers qui nous constituent.

Informations et billetterie: ICI

Les Hardings

Au Théâtre Duceppe

Du 15 janvier au 15 février 2020

.

.

.

Les Hardings aborde un sujet sensible, celui de la tragédie ayant frappée les habitants de Lac-Mégantic dans la nuit du 5 au 6 juillet 2013 et qui a retenti dans tout le Québec. Comment ce scénario d’horreur a-t-il pu arriver? Qui en est responsable? 

 

Trois personnages, tous du nom de Thomas Harding, joués par Bruno Marcil, Patrice Dubois et Martin Drainville, viennent à notre rencontre pour nous partager un moment de leur histoire, avec leurs réflexions et leurs questionnements. Le premier, celui dont l’histoire ébranle la plus, est le cheminot du train chargé de 10 000 tonnes de pétrole brut qui a déraillé au coeur de Lac-Mégantic et qui a coûté la vie à 47 personnes. En nous éclairant sur les faits, il apporte la perspective humaine en rapport avec la machine. Il nous fait passer de la colère face à la négligence humaine, à la sympathie, puis à la raison face à son jugement. Un homme ordinaire, devenu bouc émissaire... Le second est un chercheur néo-zélandais qui, par son histoire totalement différente, fait cheminer notre réflexion sur la responsabilité face à un accident et tout l’engrenage qui le précède. Le dernier est un assureur américain spécialisé dans les compagnies pétrolières qui expose pleinement la perspective de notre société capitaliste. Vous l’aurez compris, par la fiction, l’auteure fait se rencontrer ces trois hommes à l'existence bien réelle, autour du grand thème de l’accident.

 

Cette pièce d’Alexia Bürger, qui a d’abord été créée au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui au printemps 2018, a récolté le prix du meilleur texte – section Montréal – décerné par l’Association québécoise des critiques de théâtre cette année-là. Face à son succès, il paraissait nécessaire pour les codirecteurs artistiques de Duceppe d’offrir au public une chance supplémentaire d’apprécier cette oeuvre d’ici et son message fort « qui nous rappelle l’importance de prendre acte collectivement de cette tragédie pour qu’une même succession d’événements ne se reproduise plus jamais ».

 

Informations et billetterie: ICI

Le sixième sens

Au Théâtre Denise Pelletier - Salle Fred Barry

Du 21 janvier au 8 février 2020

.

.

.

C’est avec grande originalité qu’on nous convie au « premier Paniccon international de Montréal », organisé par la compagnie Pirata Théâtre qui se spécialise, depuis 10 ans, dans une forme de théâtre atypique et inclusive. Musique en direct, chorégraphies, quiz, jeu choral et prises de paroles nous divertiront autour du thème du sixième sens, cette Intuition qui ne peut trouver d’explication rationnelle et qui permet de voir venir les catastrophes.

 

Michelle Parent, qui signe l’écriture de plateau, le montage de textes et la mise en scène de cette oeuvre, est reconnue pour son écriture théâtrale pirate qui mélange les arts et les gens en présentant des portraits de société. Abordant notre rapport à la terreur, cette création multidisciplinaire ludique est conçue pour nous porter à la réflexion tout en offrant un exutoire au tabou de la peur. Alternant entre légèreté et profondeur, la scène est foulée par des non-acteurs ayant un lien intime avec l’état de stress post-traumatique et est truffée de références à la culture populaire. 

 

Faisant preuve d’autant de créativité, la soirée s’annonce divertissante à souhait!

Informations et billetterie: ICI

Corps céleste

Au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui - Salle principale

Du 21 janvier au 15 février 2020

.

.

.

Comme première pièce de l’année sur la grande scène du Centre du Théâtre d’Aujourd’hui, en coproduction avec La Messe Basse, nous retrouvons Corps célestes, un texte de Dany Boudreault qui sera d’ailleurs publié aux Éditions le Quartanier, dans une mise en scène d’Édith Patenaude. Boudreault y explore le désir féminin dans une célébration positive. Cette sexualité qui a longtemps été culpabilisé par les écoles et la société. Une sexualité qui est puissante et qui, comme dans sa propre langue, interagit avec l’autre. Comme si par ce texte il rattrapait le temps perdu et transformait les morales.

 

« Dans un futur aux allures de dystopie, une guerre pour le pétrole fait rage. Alors que la menace d’une marée humaine venue du Nord gronde, Lili (Julie Le Breton) retourne dans sa maison natale. Après quinze ans d’absence et une carrière de réalisatrice de films por- nographiques, elle y retrouve sa mère (Louise Laprade), sa sœur ainée (Evelyne Rompré), l’un de ses anciens amants (Brett Donahue) et son neveu Isaac, adolescent à la lucidité exacerbée (Gabriel Favreau). »

 

La metteuse en scène décrit les mots de ce texte comme des perles noires qui n’ont pas besoin d’être expliquées. Ça promet!

Informations et billetterie: ICI

Sang

À l’Usine C

Du 28 janvier au 15 février 2020

.

.

.

Brigitte Haentjens, directrice artistique de la compagnie Sibyllines et du Théâtre français du Centre national des Arts, s’attaque à nouveau à l’œuvre du célèbre auteur suédois Lars Norén, avec Sang, une réécriture du mythe d’Œdipe. Portée par un excellent casting composé de Sébastien Ricard, Christine Beaulieu, Émile Schneider et Alice Pascual, cette pièce fracassante de la dramaturgie contemporaine est destinée à nous ébranler par la puissance de sa tragédie. 

 

« Éric (Sébastien Ricard) et Rosa (Christine Beaulieu), deux anciens socialistes ayant milité contre la dictature de Pinochet, ont fui le Chili par crainte de représailles. Dans leur fuite, ils ont laissé derrière eux leur fils alors âgé de sept ans. 20 ans plus tard, nous les retrouvons à Paris. Elle est devenue une journaliste engagée très en vue, lui un psychanalyste taciturne. Leur couple, jamais remis de l’abandon forcé de leur fils, est à la dérive alors même qu’Éric entretient une relation adultère avec un jeune homme qu’il a déjà traité, Luca (Émile Schneider). »

 

Informations et billetterie: ICI

Histoire populaire et sensationnelle

À l'Espace Libre

Du 28 janvier au 8 février 2020

.

.

.

Histoire populaire et sensationnelle est la première pièce de la saison 19-20 d’Espace Libre, qui vient de réouvrir après s'être refait une beauté pour ses 40 ans. L’équipe de Création Dans la Chambre, menée par Félix-Antoine Boutin, Odile Gamache et Gabriel Plante y questionne l’identité québécoise, sa transmission difficile et ses contours mouvants. 

 

La pièce présente Zandré, à qui l’on n’a rien appris et qui peine à faire son entré dans le monde adulte. Ses parents, de riches baby-boomers felquistes, l’ont élevé dans un milieu hermétique. Nous sommes ainsi plongé dans leur univers, satire de la société, où la médiocrité se transmet de génération en génération! Avec comme thème la difficulté d'assumer les structures sociales laissées par nos prédécesseurs, Histoire populaire et sensationnelle se veut une fable à la fois violente et pleine d’humour.

 

La distribution est composée de Christian Bégin et Jacques L’Heureux, dans le rôle des parents, et de Philippe Boutin, Sébastien David et Gabriel Plante, représentant la jeune génération.

Informations et billetterie: ICI

PUBLIÉ LE 21 JANVIER 2020

#magazinesaison

  • Grey Instagram Icon
  • Grey Facebook Icon

© 2018 - 2020 SAISON par AMÉLIE LAPOINTE . Tous droits réservés .