2 pièces à voir au Théâtre Prospero, début avril

Les larmes amères de Petra Von Kant + Ombre Eurydice Parle

Ombre Eurydice Parle

OMBRE EURYDICE PARLE

Du 11 au 27 avril 2019

.

.

.

Du 11 au 27 avril, le Théâtre Prospero propose sur ses planches une réécriture féministe et existentielle du mythe d’Orphée, dans Ombre Eurydice Parle. Alliant danse, musique et théâtre, l’oeuvre mis en scène par Louis-Karl Tremblay est basé sur un texte de Elfriede Jelinek, autrice autrichienne controversée et détentrice d’un Nobel de littérature (2004), qui utilise la violence et le sarcasme afin de détruire les stéréotypes.

 

Jelinek, à qui l’on doit plusieurs romans et pièces de théâtre, propose ici une réflexion sur l’image de la femme, sur l’éphémère, sur le désir et l’obsession pour l’éternelle jeunesse. Dans un portrait cruel et violent d’une société patriarcale, en y présentant une Eurydice qui n’est jamais arrivée à vivre de son art et qui vit dans l’ombre d’Orphée, l’autrice pose la question « Est-ce que la femme n’est qu’une ombre soumise à des diktats sociaux ? ».

Orphée s’apprête à monter sur scène pour son concert, les groupies hurlent. Eurydice est en loge et tente de terminer son roman. Pavé de réflexion son image, sa féminité, ses désirs elle invente un récit où son alter ego, en roadtrip vers les Enfers, fuit sa relation avec la rockstar. À son insu, une ombre d’elle-même s’arrache au réel et se libère de l’emprise du chanteur. 

Eurydice, que nous retrouvons à trois époques de sa vie, est interprétée par un fort trio féminin multigénérationnel, composé de Stéphanie Cardi, Macha Grenon et Louise Bédard (danseuse contemporaine). Orphée, le plus célèbre musicien de la mythologie grecque, est quant à lui incarné, dans cette version moderne, par le chanteur Pierre Kwenders au magnétisme certain.

Une création du Théâtre Point d’Orgue, en co-diffusion avec le Théâtre Prospero

 

Pour plus d’informations et la billetterie: ICI

DERNIÈRE CHANCE

LES LARMES AMÈRES DE PETRA VON KANT

Jusqu’au 6 avril 2019

.

.

.

Toujours au Théâtre Prospero, Félix-Antoine Boutin a mis en scène Les larmes amères de Petra Von Kant, de l’auteur Rainer Werner Fassbinder, une pièce qui sait surprendre, tant par ses couleurs que pour ses personnages farfelus. D’ici le 6 avril, permettez-vous un moment loin de ce que vous connaissez, dans un chic salon de Berlin, à la rencontre de Petra Von Kant et de ses intonations extravagantes.

 

Grande créatrice de mode, définitivement tragi-comique, Petra Von Kant est tout sauf ordinaire. Elle a la gloire, elle est riche, mais sa principale qualité est probablement sa psychologie torturée qui en fait un personnage inoubliable. Habitant seule dans un appartement allemand, avec son assistante (voire esclave muette), elle y déverse ses états d’âmes et son insatisfaction constante face au monde. Une rencontre avec une femme plus jeune, rêvant de devenir mannequin, fera naître une relation amoureuse tortueuse qui la placera face à ses propres paradoxes.

 

Nous n’aurions pu imaginer meilleur association qu’ Anne-Marie Cadieux dans le rôle-titre, qui sait rendre le personnage plus grand que nature. Son exubérance est époustouflante et à craquer de rire! Son extraordinaire performance est supportée et rehaussée par une distribution entièrement féminine, composée de Sophie Cadieux (Karin, la jeune amante de Petra), Lise Castonguay, Florence Blain Mbaye, Marianne Dansereau et Patricia Nolin. 

 

Nous avons eu beaucoup de plaisir face aux malheurs de Petra et tout autant à admirer les éléments du décor et les costumes qui se transforment continuellement, ponctués de plusieurs moments d’étonnement! Nous aimerions souligner que la direction artistique est assurée par Sophie Cadieux, qui travaille souvent de paire avec Félix-Antoine Boutin.

 

Les larmes amères de Petra Von Kant, une oeuvre désinvolte et audacieuse!

Par: Création Dans la Chambre 

 

Texte québécois: Gabriel Plante, avec la traduction de l’allemand par Frank Weigand

Pour plus d’informations et la billetterie: ICI

1371, rue Ontario Est, Montréal

 

theatreprospero.com

PUBLIÉ LE 2 AVRIL 2019

#magazinesaison

  • Grey Instagram Icon
  • Grey Facebook Icon

© 2018 - 2020 SAISON par AMÉLIE LAPOINTE . Tous droits réservés .