Les Rendez-Vous Québec Cinéma 2019

Ce sera bon en salle

Notre sous-titre vous a fait sourire? Bon en salle est le slogan officiel de la 37e édition des Rendez-Vous Québec Cinéma qui a lieu du 20 février au 2 mars 2019. Les RVQC est le seul festival entièrement dédié au cinéma québécois, rassemblant autant les œuvres de la relève que de nos cinéastes établis. Allez, laissez-vous surprendre par notre cinéma!

313 FILMS
79 PREMIÈRES
50 LONGS MÉTRAGES DE FICTION

79 DOCUMENTAIRES (COURTS ET LONGS) 

182 COURTS MÉTRAGES
38 FILMS D’ART ET EXPÉRIMENTATION 

13 FILMS D’ANIMATION
27 FILMS ÉTUDIANTS
9 ŒUVRES D’ART NUMÉRIQUE
1 CINÉ-CONCERT

4 LEÇONS DE CINÉMA

3 TABLES RONDES
30 ÉVÉNEMENTS GRATUITS 

La programmation de cette année se veut à l’image de notre cinéma — éclectique, composée de grands succès populaires et d’œuvres indépendantes audacieuses. Avec plus de 300 films à l’affiche, ce rendez-vous incontournable des cinéphiles en offre vraiment pour tous les goûts! Les festivaliers peuvent aussi profiter des RVQC pour voir en salle les grands succès de la dernière année en présence des artistes du cinéma d’ici. Mentionnons également que ce Festival constitue la plus grande vitrine de courts métrages québécois sous toutes ses formes et que cette place importante qui leur est faite rend ainsi possible la découverte de la relève.

1/8

Cette année, c’est le film Avant qu’on explose du réalisateur Rémi St-Michel, scénarisé par Eric K. Boulianne, qui a été sélectionné pour la Grande Soirée d’ouverture Tapis bleu, lançant ainsi les festivités. Présenté ici en première mondiale, il prendra ensuite l’affiche dans les cinémas du Québec le 28 février. Nous avons vraiment adoré ce film, dont nous vous parlerons dans notre prochain article.  À VOIR ICI

Fiche détaillée RVQC

Parmi les films que nous avons pu voir et que nous vous conseillons, le long métrage documentaire La fille du cratère de Nadine Beaudet et Danic Champoux, aussi présenté en première au Festival. Le film est une rencontre avec Yolande Simard Perrault, grand amour du regretté cinéaste Pierre Perrault. « Ce coup de foudre est à l’image de la météorite qui frappa les environs de Baie-Saint-Paul voilà 400 millions d’années, créant un immense cratère jusqu’au fleuve Saint-Laurent et façonnant la géographie de la région, tout comme la psyché de ses habitants. ». On y découvre une femme de 90 ans, à la fois rêveuse et solide comme le bouclier canadien, qui possède une clarté d’esprit enviable. « Dans un flot d’images et de mots, Yolande Simard Perrault raconte les splendeurs du paysage et les êtres qui l’ont façonné. Généreuse et infinie, sa quête identitaire nourrit et prolonge encore aujourd’hui l’œuvre de celui qui aura donné un souffle nouveau à notre cinématographie. »

Fiche détaillée RVQC

Happy Face du Montréalais Alexandre Franchi, est un projet anticonformiste qui se résulte en un feel good movie. Projeté en première mondiale au Festival du nouveau cinéma, il met en lumière des personnages atypiques qui se réunissent dans un groupe de soutien pour patients défigurés. Même s’il s’agit d’un long métrage de fiction, l’apport des personnages penche vers le documentaire. Ses comédiens, qui pour la plupart en sont à leur première expérience, nous montrent leur vraie visage, sans maquillage, nous livrent les défis de leur quotidien et leur processus vers l’acceptation, et transmettent des messages percutants sur notre société superficielle. Le film est bouleversant et à la fois jouissif! Nous sommes même d’avis qu’il devrait être présenté dans les écoles secondaires pour aider à faire changer les mentalités.

Fiche détaillée RVQC

Les salopes ou le sucre naturel de la peau est un deuxième long métrage pour Renée Beaulieu (Le Garagiste), qui présente un point de vue totalement féminin sur la sexualité, renversant ainsi les stéréotypes. Un regard sur l’envie sexuelle, assumé, avec pas mal de puissance et un peu d’arrogance! Il met en vedette l’étonnante Brigitte Poupart, qui s’offre corps et âme à l’écran. Elle y interprète une professeure en dermatologie qui entame une expérience sur les effets de l’excitation charnelle sur les cellules de la peau. Une femme de tête qui vit librement sa sexualité sous nos regards attentifs... Lors de sa présentation au FNC à l’automne dernier, plusieurs personnes ont manifesté leur inconfort face aux scènes de sexualité, reconnaissant pourtant l’omniprésence des images pornos dans notre société. En fait, ce qui dérange, c’est la part de réalité qu’il y a dans ce film. Nous le suggérons pour sa vision différente, pour plusieurs de ses plans délicieux et pour son actrice en parfait contrôle. Note spéciale à la trame sonore également, qui joue avec les souffles et les frottements de peaux. De plus, vous ne voulez pas manquer une scène de nue tournée en une seule prise sur le Mont-Royal à -30°C!

Fiche détaillée RVQC

La grande noirceur, lancé en première mondiale au TIFF en septembre dernier, est le quatrième long métrage de Maxime Giroux, connu pour avoir réalisé Félix & Meira (2014), ayant remporté le prix du Meilleur film canadien au festival international de Toronto en 2015 et représenté le Canada dans la course aux Oscars la même année. Le film marque par son côté noir et intriguant, où quelques scènes flirtent même avec l’expérimental. En plus, la direction photo est sublime! Ses images, absolument magnifiques, ont été tournées au Nevada et en Californie, évoquant l’Amérique des premiers colons et ses territoires de l’Ouest. « En temps de Guerre Mondiale, Philippe, un déserteur québécois trouve refuge dans l’ouest américain en participant à des concours d’imitation de Charlie Chaplin. La rencontre de personnages sous l’emprise d’une folie destructrice propre en ces temps chaotiques, fera du retour de Philippe à la maison un parcours initiatique halluciné, à la rencontre du rêve américain capitaliste à la fois sombre, fascinant et violent. » La grande noirceur met en vedette Martin Dubreuil dans le rôle principal, aux côtés de Romain Duris, Reda Kateb, Sarah Gadon, Cody Fern, Soko, Buddy Duress et Luzer Twersky.

Fiche détaillée RVQC

Après 1981 et 1987, Ricardo Trogi vient clore sa trilogie avec 1991. À 21 ans, Ricardo, qui croit avoir trouvé la femme de sa vie, fait un voyage initiatique en Italie pour aller la rejoindre... Comme d’habitude, ça a été compliqué! Son aventure se traduit par une série de péripéties! Présenté en clôture du 21e festival CinéFranco, le 13 octobre dernier à Toronto, le film a remporté le prix du public 2018. 1991 a aussi été le film québécois le plus populaire de l’année 2018 avec plus de 3 millions $ au box-office.

Fiche détaillée RVQC

Si vous n’avez pas vu Quand l’amour se creuse un trou, dont nous vous avons déjà parlé ICI, c’est votre chance. Il s’agit du premier long métrage d’Ara Ball qui s’attaque à un sujet qui ne laisse personne indifférent. Il présente la relation amoureuse entre un jeune homme de 17 ans (joué par Robert Naylor) et une femme de 73 ans (interprétée par France Castel), histoire qui ne sera pas sans blesser leur entourage. Comme quoi, la passion et l’amour n’ont pas d’âge!

Fiche détaillée RVQC

Pour la cérémonie de clôture de cette 37e édition des RVQC, qui aura lieu le 2 mars, c’est le documentaire La fin des terres qui a été choisi, premier long métrage de Loïc Darses et présenté en première mondiale. 

Fiche détaillée RVQC

Les projections et activités des Rendez-vous se déroulent au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, à la Cinémathèque québécoise, au Cineplex Odeon Quartier Latin, au Salon orange du Centre Pierre- Péladeau, ainsi qu’à la BAnQ Vieux-Montréal. 

 

Vous pouvez aussi compter sur une toute nouvelle Buvette Super Écran, hôte des Tables rondes, des 5 à 7, des discussions animées, des Soirées, ainsi que des Nuits endiablées du festival. Cette dernière, qui constitue un lieu de rencontre entre le public et les artistes, est située dans la salle Norman-McLaren de la Cinémathèque québécoise. Dès 17 h, les festivaliers y sont conviés pour une série de rencontres, discussions, quiz et échanges avec les artistes qui sont à l’origine de notre cinéma. Et, pour les festifs, LES NUITS DES RENDEZ-VOUS permettent d’y finir chaque soirée en beauté.

Les PRIX RVCQ 2019, synonymes de reconnaissance du talent des cinéastes en compétition, auront lieu le 28 février. Un total de 11 prix seront remis, dont le prestigieux Prix Gilles-Carle, récompensant un meilleur premier ou deuxième long métrage de fiction et le Prix Pierre et Yolande Perrault, soulignant le meilleur premier ou deuxième long métrage documentaire.

 

 

Finalement, pour tout savoir sur la programmation et pour créer votre agenda personnalisé en ligne, nous vous invitons à vous rendre sur le site des RVQC. Bon cinéma!

Du 20 février au 2 mars

 

Grille horaire: ICI

 

Liste des films: ICI

rendez-vous.quebeccinema.ca

 

#RVQC

#magazinesaison

© 2019 SAISON par AMÉLIE LAPOINTE . Tous droits réservés .